background

12 Mars 2018

Concilier désir d’enfant et vie professionnelle reste encore un défi en 2018. C’est pour cela que faire preuve de clairvoyance à l’approche de cette étape de vie peut transformer cette expérience perçue comme anxiogène en tour de force professionnel.

En les mots de la première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern qui annoncé sa grossesse par une interview réaliste et poignante le 18 janvier dernier :

«Il y a plein de femmes qui ont ouvert la voie petit à petit. Je ne suis pas la première à faire plusieurs choses en même temps. Je ne suis pas la première à travailler et à avoir un bébé»

Prendre soin de soi

A l’aube de cette période de vie marquée de moments de bonheur intense mais aussi de grands questionnements il est impératif de se recentrer. Beaucoup de femmes qui ont su gravir les échelons en témoignent, sans un bien-être personnel, difficile d’assurer une performance au travail.

Qui dit grossesse dit souvent montagnes russes émotionnelles, c’est l’occasion d’apprendre à gérer son ressenti. Pourquoi ne pas en profiter pour vous sensibiliser à des techniques de relaxation via la respiration comme la méditation ou encore l’auto-hypnose ? La bonne gestion émotionnelle des petites et grandes déceptions et des aléas de la vie ne manquera pas de vous servir au long des prochains mois (et années).

Plus facile à dire qu’à faire, face aux contretemps focalisez-vous sur le positif! Certes vous aurez parfois le sentiment de subir l’inconfort physique et mental de cette période mais vous vivez malgré tout un moment exceptionnel ne l’oubliez pas !

Enfin on ne le répètera jamais assez, la santé des parents c’est la santé du bébé. Bien dormir est essentiel durant cette période. Alors que “44% des femmes enceintes souffrent d’insomnie au premier trimestre de la grossesse, 46% au deuxième et 64% au troisième.” Veillez à adopter la bonne position pour la nuit et restez à l’écoute de votre corps qui prendra graduellement le rythme du bébé.

Anticipation durant la grosesse pour réserver son mode de garde dès le 4ème mois de grosesse

Ne pas reculer devant l’obstacle

Au bureau, grossesse rime souvent avec performance réduite et carrière en berne. Effectivement une femme sur deux déclare que devenir mère est l’évènement qui a le plus bouleversé sa carrière - contre un homme sur quatre.

Préparez bien l’annonce de votre grossesse et faites fi des idées reçues ! Pas question de se cacher derrière votre écran, justement voilà le moment de montrer votre engagement et votre appréciation de vos collaborateurs. En sommes vous affichez votre intention de rester dans la course!

Grossesse et activité professionnelle s’allient souvent mal à cause de conditions de travail inadaptées. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec le médecin du travail afin afin de vous assurer que vos tâches soient compatibles avec votre état de santé. Un ajustement de vos horaires de travail, du temps de pause et de certaines tâches, comme les longs trajets en voiture, permettra de pallier à l’accumulation de la fatigue. C’est souvent devant l’incapacité de tenir le rythme habituel et donc bien trop tard que les femmes enceintes exercent ce droit.

Ces mesures rendront cette période bien plus agréable mais font aussi preuve de prévoyance envers votre employeur.

Maintenir le cap

Continuez à valoriser vos forces et votre expérience, ce n’est pas parce que vous allez avoir un enfant que vous perdrez en pertinence et pugnacité, au contraire ! Participer aux discussions de manière percutante mais bienveillante en partageant votre expertise. Cette psychologie positive vous positionnera naturellement dans une dynamique plus engagée et énergique.

Entretenez votre réseau et gardez vos ambitions professionnelles en tête. Communiquez sur vos réussites, vos nouvelles compétences acquises suite à une formation ou un dossier difficile, résolu avec succès.

Établissez un dialogue transparent et commencez à prévoir les aménagements d’horaires, des périodes de télétravail et le choix de congé parental. Affichez tôt vos souhaits pour votre retour et l’évolution professionnelle que vous briguez. Vous pouvez aussi témoigner de votre engagement au delà de votre grossesse en discutant de la possibilité d’une place en crèche d’entreprise avec votre responsable des ressources humaines (dès le 4ème mois de grossesse pour de plus grandes chances d’obtenir une place en crèche).

Enfin partez d’un désir d’apporter de la valeur aux deux partis, changez d’angle en vous mettant à la place de la hiérarchie face à l’absence imminente d’un membre de leur équipe. Préparez votre absence, montrez que vous être capable d’anticiper la répartition des dossiers, la réorganisation des tâches, le recrutement et briefing de la personne qui vous remplacera. Ils n’en seront que plus rassurés et reconnaissants !