background

26 Juin 2017

Gestion du temps, j’expérimente

J’avais décidé de ne pas allaiter ma fille (vaste sujet !!l). Mais à 50 biberons par semaine, ça devient une activité à plein temps ! Dés la naissance, les bébés prennent plusieurs repas par jour, par conséquent, c’est mieux d’avoir plusieurs biberons pour un roulement opérationnel. Et comme, il est conseillé de stériliser tous les biberons après leur utilisation, si on est mal organisé ou que l’on décide de procrastiner un peu et de repousser le lavage et la stérilisation, fatalement à un moment c’est un peu le week end du 15 août sur l’A10 dans ton évier.. !!!

Sans oublier que ces “petites bêtes” boivent aussi la nuit et que ça recommence le matin un peu à n’importe quelle heure… C’est là que l’on découvre les mérites du trio bien rasoir mais finalement salvateur, que votre prof de management vous serinait régulièrement en cours : anticipation/organisation/adaptation ! Il faut donc prendre en compte les 24 heures de la journée et de la nuit, et prévoir à nouveau ce qu’il faut pour pouvoir attaquer la matinée.

Bref, au début votre fille chérie ne faisant pas le distingo jour/nuit, il faut faire preuve rapidement d’organisation, par exemple en stérilisant les biberons et les tétines à la fin de la journée pour pouvoir les utiliser dès le matin suivant.

N’ayant pas suffisamment potassé Laurence Pernoud, je me suis bien sûr fait avoir : embouteillage de biberons, bébé hurlant de faim, mère au bord de la crise de nerf, trilogie bien connue des spécialistes de la désorganisation pathologique !

Riche de cette expérience malheureuse et bien résolue à ne plus me faire surprendre, je me suis décidée à rattraper mon retard et à stériliser les derniers biberons pendant qu’une fournée était déjà en attente dans le stérilisateur. Consciente que rien ne remplace le savoir faire ancestrale de nos aïeules, je me suis souvenue des vieilles recettes de grand-mère : une cocotte remplie d’eau sur la plaque, les tétines et les biberons bien lavés dans l’eau bouillante et hop le tour est joué ! J’avais juste oublié que j’étais fatiguée et que je n’avais plus beaucoup la notion du temps, ajouté à ça, que les tétines ne se mettaient qu’à la fin, au risque de les voir fondre… Résultat, j’ai été réveillée par le bidule anti-incendie qui cornait dans tout l’appartement, ma cuisine était devenue un laboratoire de chimiste fou, brouillard monstrueux et odeur épouvantable, les biberons définitivement stérilisés, gisaient au fond de la cocotte amalgamés aux tétines fondues et bagues méchamment déformées, ma voisine tambourinait tant qu’elle pouvait à ma porte en me demandant s’il fallait appeler les pompiers.. Et au milieu de ce mini Beyrouth, la source de tous ces emmerdements dormait comme la Belle au bois dormant…désolant !!!

La belle endormie …


Au même titre qu’un ordinateur, un bébé est chronophage. Quand on maîtrise un peu plus son timing, on perd facilement du temps à gazouiller au dessus du berceau, heureusement d’ailleurs !

Chronophage c’est vrai, mais pas question de m’enfermer : c’est l’occasion de revoir certaines de mes copines, mais attention : pas les perfect women! Uniquement celles qui sont capables d’aller chercher leur baguette pas maquillées et qui ne parlent pas des progrès de leur progéniture en vous assénant des « ah bon, le tien il le fait pas.. ? ».
Uniquement celles qui s’autorisent à dire que c’est dur, et s’autorisent à rire de ce petit bidon disgracieux que nous a laissé Anémone !! Bref, les copines sensiblement dans le même état que vous. Celles qui, avant ou après accouchement, viennent avec plaisir pouffer de rire de votre bazar ou du leur, grignoter des bonbecs et échanger leurs dernières gaffes, doutes et énervements contre les belles-mères, belles-sœurs qui savent tout d’un bébé, maris un peu maladroits ou commerçantes indélicates qui vous félicitent pour votre grossesse toute neuve !! Effet kiss cool garanti, mieux qu’un psychologue, la cops-thérapie !

Gestion du temps, j’adhère !

Et puis, les premières semaines passées, j’ai repris du poil de la bête et l’envie de refaire plein d’activités. Le « plein » étant rapidement limité par mon petit fil à la patte. Il faut apprendre à saisir toutes les opportunités entre 2 actions purement bébé et allier l’utilité à l’agréable. J’ai profité de ce temps un peu libre pour m’occuper des faire-part de naissance et me rassurer du style : « mais je sais encore faire quelque chose » !

Donc, entre 2 siestes d’Anémone (et les miennes ! pas la peine non plus de se créer un burn out avant de reprendre le boulot) j’ai fait une mini formation en accéléré sur www.openclassrooms.com/. J’ai choisi initiation Photoshop, gratis et mon rêve depuis longtemps. Mobile idéal : le faire-part d’Anémone, ou comment trafiquer une photo peu avantageuse de moi sans mes bourrelets ! Pas de stress, mais ça me redonne la forme et les neurones pour travailler un tout petit peu !! D’ailleurs, toujours dans mon optique « je suis une bonne mère organisée », je me lançais dans la réalisation d’efficaces listes et plannings. Et là, merveille de l’univers 2.0, une super appli pour ne plus rien oublier ou presque. https://www.rememberthemilk.com(notifications push) .

Remember the Milk

Bref, recette idéale post baby : découvrir son bébé, faire ce qui vous plait, sortir mais fuir les grincheux et donneurs de leçons, garder un pied dans la réalité et s’organiser, ne pas penser sans cesse au retour au travail, mais quand même anticiper sa vie pro et surtout PROFITER ! A vous de jouer, pas encore d’appli pour ça !!