background

Emmanuelle Duez la révolutionnaire. Génération X et Y, nouveau management, leadership tournant

28 Décembre 2016

Cette jeune entrepreneuse bouscule notre vision du monde de l’entreprise.

Diplômée de Science Po et de l’école de commerce ESSEC, elle crée en 2012 son cabinet d’expertise The Boson Project avec pour but premier de développer le capital humain de chaque société à l’aide de conseil, de formation, de conférence et d’enquête.

A travers ces ouvrages, ces interviews et ces rapports quantitatifs, elle démontre l’importance que représente la génération Y dans l’entreprise d’aujourd’hui mais surtout de demain.

Emmanuelle Duez — Positive Economy Forum — Le Havre 2015 - la video

Génération Y, ce qu’ils sont, ce qu’ils veulent

Generation X et Y

D’un point de vu sociologique, ce sont les moins de 35 ans qui ont du mal à rentrer dans l’entreprise dite “traditionnelle”, à y rester et à s’engager. Ils sont notre génération Y du 21ème siècle.

Cependant, ces individus représentent les jeunes talents de demain. Nous sommes dans une société où la guerre des talents est prégnant. C’est la notion de capital humain. Un facteur de matière grise dont ont besoin les entreprises pour survivre. Idées, innovations, transformations, changements autant de mots qui sont à l’origine de performance pour l’entreprise et qu’apporte la génération Y.

“L’intérêt d’une approche générationnelle devient ainsi le coeur d’enjeux des entreprises” — Emmanuelle Duez

En effet, cette génération apporte de nouvelles façons de concevoir et de travailler en entreprise.

D’après une enquête réalisé par Emmanuelle Duez et son équipe dans près de 70 pays, plusieurs facteurs ressortent sur les attentes des digitals natives auprès des entreprises.

Celle que l’on retiendra est l’épanouissement. Les millenials veulent s’épanouir professionnellement et personnellement. Un épanouissement qui suppose des attentes fortes des millenials envers les entreprises et qui est source d’exigence de leurs part.

Les entreprises doivent ainsi respecter et octroyer 4 aspirations clés espérées par la génération Y afin de les engager personnellement :

4 aspirations pour engager la génération Y

Sans l’une d’entre elle, l’engagement ne peut avoir lieu. Ces attentes peuvent s’expliquer par le fait que l’on est dans un siècle où la précarité de l’emploi n’est plus la même. Il n’est désormais plus possible d’exiger un confort de l’emploi.

L’entreprise d’aujourd’hui est donc percutée de plein fouet par l’arrivée des millenials (aussi appelés digitals natives). Ils exigent des choses qui doivent être respectés ou du moins entendu par les entreprises.

N’oublions pas que l’objectif de chaque employeur est d’attirer, retenir, et engager cette génération Y afin de performer et innover.

Cette jeune génération a donc le pouvoir de faire évoluer la manière dont on travaille dans l’entreprise et la politique de mixité. C’est une remise en cause complète de la société, des entreprises et de leurs manière de faire.

“Je pense qu’en réalité, ce n’est ni une histoire de jeunesse, ni une histoire de génération. Nouvelle génération, digitalisation, libération des organisations sont des signaux faibles qui convergent vers un seul et même point; la remise en cause de l’entreprise dans sa forme “traditionnelle” telle qu’elle était de 200 ans de théorie des organisations.” — Emmanuelle Duez